Règlement de l’association

Règlement de l’association

Règlement intérieur de l’association

Préambule : Ce présent document a pour objet de fixer les règles de jeu, de sécurité et de
morale à observer durant les manifestations organisées par l’association et durant l’activité
d’airsoft. Il doit être respecté par tous les membres de l’association et les personnes
participant aux manifestations organisées par l’association.

Première Partie : La morale

Article Premier

Tout propos injurieux, xénophobe, sexiste, antisémite, raciste, homophobe, contraire à l’ordre publique ou
aux bonnes moeurs, ou bien tout propos visant à nuire à l’intégrité morale ou physique d’un membre ou d’une
entité de membres sera sévèrement sanctionné, entraînant parfois l’exclusion totale et définitive des
personnes incriminées de l’association, en conformité avec l’article des Statuts de l’Association. Il est à noter
que cet article est directement extrait de la Législation Française ( Article 16 du code civil), et que
l’outrepasser constitue un acte illégal en France et peut donc occasionner des poursuites judiciaires.

Article Deuxième

Lors des manifestations organisées par l’association et durant la pratique de l’activité d’airsoft par
l’association, la consommation de substances illicites, de drogues, ou de produits alcoolisés, ou comportant
des éléments précédemment cités, est formellement prohibée. Toute personne étant sous l’influence des
produits précédemment cités ne pourra pas prendre part à l’activité ou manifestation. Tout contrevenant à ce
présent article s’expose à son exclusion de l’activité ou manifestation.

Article Troisième

Lors de toute manifestation de l’association ou de la pratique de l’activité d’airsoft, un comportement sérieux
et responsable est exigé des membres de l’association et de tous les participants affiliés. Tout comportement
dangereux, provocateur, ostentatoire ou contraire aux bonnes moeurs ou a l’ordre publique, ne sera pas toléré
durant les manifestations, réunions ou la pratique de l’activité d’airsoft, organisé ou non par l’Association. Il
est également rappelé que le port de signe à consonance religieuse ou politique est strictement interdit. Le ou
les membres impliqués pourront être exclus de la manifestation, réunion ou activité, et selon la gravité, être
exclus définitivement de l’Association conformément à l’article 13ème des Statuts de l’association.

Deuxième Partie : Airsoft

Article Quatrième

Nous entendons par « lanceur » ou « Airsoft Gun » ou « réplique » toute réplique d’arme réelle ou non
utilisée dans l’activité d’airsoft, telle que définie dans les statuts de l’Association, à savoir d’une puissance en
sortie de bouche inférieure à 2 Joules.
Nous entendons par « zone neutre » ou « safe zone », une partie hors du terrain de jeu, lors de l’activité
d’airsoft, délimitée et réservée où :
– Toute réplique d’armes( ou « lanceur ») doit être en position de sécurité : chargeur désengagé, aucune
bille chargée et sécurité enclenchée.
– Il est formellement interdit de tirer en direction, depuis ou a travers cette zone .
– Avant le début des tests répliques et ce pour toute la durée de l’activité, le port des protections
oculaires est obligatoire en zone neutre sauf sur pendant les pauses repas après autorisation de
l’organisation.
Nous entendons par « zone de jeu » la partie du terrain ou se déroule l’activité d’airsoft à proprement parlé :
c’est-à-dire l’endroit où le scénario de jeu a lieu. Le port de protections oculaires est obligatoire dans cette
zone.
La zone de jeu sera délimitée matériellement par de la « rubalise » ainsi que par des pancartes mentionnant
qu’une partie d’airsoft est en cours.
Nous entendons par « zone de test » ou « zone chrony » la partie du terrain, généralement proche de la zone
neutre où les repliques sont testées ( pour leur bon fonctionnement ou leur conformité avec les limitations de
puissances). Le port d’une protection occulaire dans cette zone est obligatoire.

Article Cinquième

Nous entendons par « protection occulaire » ou « lunettes » ou « masque », toute protection oculaire adaptée
à la pratique de l’activité d’airsoft : cette protection doit répondre à la norme EN166B ou EN166A (cette
norme doit être inscrite sur le verre de protection et sur la monture de la protection). Par ailleurs, les lunettes
de protections munies de branches et non d’élastique de maintien ne répondent pas à ces normes et ne sont
donc pas adaptées à la pratique de l’airsoft, de même que les lunettes munies d’un cordon. Il est à noter
qu’en cas de non respect de cette règle, aucun dédommagement ne pourra être obtenu de l’assurance en cas
d’accident.Durant l’activité d’airsoft, le port d’une protection oculaire adaptée est obligatoire. Il est cependant préférable
d’utiliser une protection faciale intégrale, du type masque ou de compléter la protection oculaire avec un bas
de visage grillagé (recommandé dans les parties en bâtiment, « CQB », où les distances d’engagement sont très courtes).
Cette tenue peut être complétée par diverses protections corporelles telles que gilets, coudières, genouillères,
gants, casques…
Toute personne, membre ou non, participant à une activité d’airsoft organisée par l’Association, ne possédant
pas de protection occulaire adaptée sera exclue de l’activité. Il est de plus strictement interdit de retirer cette
protection oculaire durant l’activité.

Nous entendons par « Dress code », la couleur et/ou le camouflage utilisé par les membres de l’Association
durant l’activité d’airsoft. Celui-ci peut varier suivant le terrain et l’environnement, il est établi de la sorte :
– En terrain type « Bâtiment », « CQB » : Dress Code imposé :« Full Black », c’est à dire que le
membre doit être reconnaissable avec un haut et bas noir (des tolérance peuvent être accordées)
– En terrain type « Forêt » : Dress Code libre aux membres de l’Association

Article sixième

Au début de chaque manifestation d’airsoft organisée par l’Association, un test des répliques sera effectué par
les organisateurs : ce test visera à mesurer la vitesse, en Feet Per Seconde (FPS) ou mètre par seconde(M.s-1)
de sortie des projectiles afin d’en déduire leur puissance, en Joules. En cours de partie, un test pourra
également être effectué si les organisateurs le jugent nécessaire. Toute personne refusant de soumettre ses
répliques aux tests ne pourra utiliser ces dernières durant l’activité.

Article Septième

La puissance des répliques est limitée afin de prévenir des blessures causées par les projectiles. Les répliques sont
classées en cinq catégories selon leur puissance développée à l’embouchure du canon :
– jusque 0,73 J tous les modes de tir sont autorisés (manuel, semi-automatique, automatique sauf en bâtiment clos), sans distance minimale imposée.
– de 0,74 J à 1 J tous les modes de tirs sont autorisés (manuel, semi-automatique, automatique). Si la distance d’engagement est réduite (lieu clos par exemple), seuls les modes de tir manuel et semi automatique sont autorisés.
– de 1,15 J à 1,34 J seuls les modes de tirs manuel et semi-automatique sont autorisés. La distance
minimale d’engagement est fixée a 10m (terrain clos) ce qui implique que ce type de réplique est toléré en
lieux clos mais pas pour les « passage de porte » et pièces trop exiguës .
– de 1,35 J à 1,49 J seuls les modes de tir manuel et semi-automatique sont autorisés. Dans le cas d’une
réplique de type « anti-sniper » ou « DMR », un délai de 3 secondes doit être respecté entre chaque tir. La
distance d’engagement minimale est fixée à 15m en terrain ouvert, ce qui implique que cette réplique
n’est pas autorisée en terrain clos.
– de 1,5 J à 1,88 J seul le mode de tir manuel est autorisé. La distance d’engagement minimale est fixée a 20
m. Cela implique que ce type de réplique n’est pas tolérée en lieu clos.
– dès 1,90 J ces répliques sont strictement prohibées.
La mesure de la puissance des répliques se fait conformément à l’Article Sixième, en prenant comme projectile
étalon des billes d’un diamètre de 6mm.

La limite d’emport de billes ainsi que de grenades airsoft type « Tornado » ou 40mm au cours d’une partie peut se
voir limité par l’Association, dans le cadre d’un bon déroulement de partie, d’équité et de scénario. Il également à
noter que les grenades et explosifs artisanaux, ainsi que les fumigènes sont strictement interdits. Les grenades
fonctionnant à CO2 sont également interdites.

Article Huitième

En cours de partie, seuls les tirs directs peuvent mettre « Out » un adversaire. Les rebonds ne sont pas
comptabilisés. Cependant les tirs à travers la végétation ou les surfaces peu solides, comptent. Les tirs fratricides
ne sont pas comptabilisés, sauf mention contraire des organisateurs. En cas de doute sur une touche, déclarez vous
« Out », tant pour le fair-play que pour votre image ou celle de l’association.
Afin d’éviter toutes confusions ou litige, le « Out vocal » est proscris. Si la distance d’engagement est insuffisante,
passez à la « réplique de poing » (en préférant toucher le torse ou les jambes) ou si les conditions le permettent
utilisez un couteau factice.

Article Neuvième

Dès qu’un joueur est « Out », il doit se retirer de la partie sans gêner les autres joueurs et plus
particulièrement, sans donner l’avantage à une équipe en jouant le rôle de « bouclier ». Toute personne
« Out » doit le prononcer à voix haute et se signaler en levant les mains avec si possible un foulard rouge
afin que l’adversaire cesse le tir. Dans le cas ou la personne est mise « Out » avec un couteau factice, celle-ci
se retire en silence afin de laisser son adversaire continuer son action.
Pour revenir en jeu, le joueur « Out » se réfère aux règles de « retour en jeu » ou de « respawn » édictées et
rappelées en début de partie. Ces règles peuvent varier suivant les parties ou les scenarii.
A son retour en jeu le joueur qui était « Out » doit prononcer à haute voix « en jeu ».

Article Dixième

L’utilisation de billes biodégradables et non dangereuses pour la faune et la flore est obligatoire, dans la
mesure des disponibilités techniques, durant toutes les manifestations et parties d’airsoft organisées par l’Association.

Troisième Partie : La sécurité

Article Onzième

En cas d’incident ou d’accident survenant durant l’activité, la partie doit être arrêtée dans les plus brefs délais,
les personnes y assistant ou le percevant doivent alerter l’organisateur qui prendra les mesures nécessaires.

Article Douzième

Si une personne étrangère à l’activité pénètre dans la zone de jeu, en étant munie de protection oculaires ou
non, la partie doit être interrompue de la même façon que prévue dans l’Article Onzième.
Un membre qualifié devra au plus vite prendre contact avec les personnes étrangère afin de les informer du
caractère dangereux que représente l’activité en cas de non respect du règlement et des règles de sécurité
élémentaires de l’activité d’airsoft. Ces personnes, si elles ne sont pas équipées de protections oculaires
adaptées, devront être reconduites en dehors du terrain pour leur propre sécurité avant la reprise de la partie.

Article Treizième

Les tirs à la tête sont fortement déconseillés, bien qu’inévitables. Il est hautement recommandé de ne viser la
tête que si la situation l’exige. Afin de se prémunir contre ces tirs, il est recommandé de porter une protection
faciale adaptée décrite dans l’Article Cinquième.

Article Quatorzième

En partie, lors des déplacements, il est vivement conseillé de placer son sélecteur de tir en mode « sûreté ».
De même, il est recommandé de ne pas conserver le doigt sur la détente de tir.

Article Quinzième

Afin de faciliter le travail des services de secours en cas d’accident, de malaise, il est recommandé aux
personnes atteintes d’allergies, de maladies, de symptômes ou de tout éléments susceptibles de nuire au
secours des dites personnes, de porter sur eux une fiche signalant l’ensemble de ces données.
En sus, toute personne considérée comme inapte à la pratique du sport( randonnée, course notamment) ne
devrait pas prendre part aux manifestation et activités organisées par l’Association, bien que celle-ci ne
puisse pas apprécier par elle même cette information de validité : les personnes concernées assument donc
pleinement la responsabilité de leur participation.

Article Seizième

Toute personne ne respectant pas ce règlement s’expose à des sanctions prévues par le Règlement Intérieur de
l’Association et ses Statuts. De plus, ces personnes assument intégralement la responsabilité de leurs actes,
volontaires ou non, excluant ainsi toute responsabilité de la part de l’Association ou des organisateurs des
manifestations ou parties d’airsoft.

 

Quatrième partie : l’association :

Article Dix-septième :

Le montant des cotisations est fixée librement par le conseil d’administration de l’association à chaque assemblée
générale ordinaire. Le rachat d’une cotisation est possible à partir de la date fixée par le conseil d’administration.
À la date d’application de ce règlement, le montant de la cotisation est fixé à 20€
Un membre en phase d’intégration se verra demander un acompte du tiers de la cotisation afin d’être sous le
régime d’assurance de l’association en attendant son intégration définitive dans l’équipe en accord avec le
règlement et les statuts. A son intégration, il réglera la totalité de la cotisation.

 

 

 

Ce présent règlement est sujet à l’évolution. Il peut être modifié et entrer en application par simple
décision du Conseil d’Administration de l’Association. Toute personne concernée par ce règlement
se doit de se tenir informée des éventuels ajouts et modifications ultérieurs.

 

Ce présent Règlement Intérieur de l’Association « Gwenn Ha Du – Airsoft Team » a été approuvé et mis en
application le 04 septembre 2017 par le Conseil d’Administration de l’Association composé de :
– M. Joris DREAN, Président
– M. Guillaume CAILLOCE, Vice-président
– M. Romann PICHEREAU, Trésorier
– M. Bastien LE CADRE, Secrétaire
– M. Julien BROUARD, Secrétaire adjoint

 

 

 

Dernière édition : Septembre 2017

 

Cliquez ici pour télécharger le document au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *